French Students Forum

Discussion board for the students of www.learnfrenchathome.com
 
HomeHome  FAQFAQ  SearchSearch  RegisterRegister  MemberlistMemberlist  UsergroupsUsergroups  Log inLog in  

Share | 
 

 Jeudi 22 juin - Un beau souvenir

View previous topic View next topic Go down 
AuthorMessage
annick

avatar

Number of posts : 1851
Registration date : 2009-09-12

PostSubject: Jeudi 22 juin - Un beau souvenir   Thu Jun 22, 2017 1:12 am

Bonjour tout le monde !

Voulez-vous nous raconter un beau souvenir d'un événement qui vous a fait très plaisir, vous a rendu fier/fière, et/ou dont vous aimez parler à vous amis ?
Merci d'avance, et belle fin de semaine !  sunny
Annick
Back to top Go down
View user profile
djones



Number of posts : 37
Registration date : 2016-11-29

PostSubject: Un beau souvenir    Sun Jun 25, 2017 8:19 pm

Bonjour Annick,

Un de mes souvenirs préférés ont eu lieu dans les Pyrénées le 24 mai 2015. Plusieurs années plus tôt, je suis devenue inspiré par les évenements cyclistes des Jeux Olympiques de Londres et j'ai acheté un vélo. Ce n'était pas très racé, lègere ou cher, mais j'ai passé numbreuses heures se mettre en forme sur elle, tout en regarder le paysage valloné autour de chez moi changeant avec des saisons. Je regardais aussi les courses cyclistes à la télé et je rêvais qu'un jour je grimperais les montagnes sur mon vélo. Ma fille ainée est devenue inspiré par mes exploits. Elle a acheté un vélo. Ensemble, nous avons roulé plus loin et plus vite. Nous devenions ambitieuse. Nous avons prévu une voyage dans les Pyrénées, restant à Foix. Le jour aprés nous avons arrivé, notre hôte a dit qu'une étape de 'la Ronde de l'Isard', une course pour coureurs cyclistes moins de 23 ans, remonterait le Col du Port ce jour là. Le Col du Port est l'un de montées classiques du Tour de France. Il est moins grand que les montagnes le plus brutal du Tour, mais il est encore 1250 metres d'hauteur. Grimper celui-là serait peut-être un défi pour le dernier jour de nos vacances, mais pour notre premier?

Bien sûr, nous ne pouvions pas le manquer, donc nous sommes parties le gite très tôt pour rouler à une position privilégiée où nous pouvions regarder la course. Nous avons pris un photo de l'un l'autre au départ de l'ascent. Nos estomacs avaient des papillons. Nous n'avions pas aucune idée si nous avions le force pour atteindre le haut! Nous sommes montés par étapes. Louisa irait un peu plus vite, mais attendrait pour moi toujours et nous aurions un peu de repos. Le temps était parfait. Le paysage karstique de l'Ariége, luxuriant et vert, était tellement joli au-dessous lorsque nous sommes montés de plus et plus haut. Je pouvais voir des volutes d'air laiteuses flottant vers le haut pour rejoindre les nuages. Il y avait beaucoup de belles fleurs sauvages, des vaches le couleur de caramel et le son de leurs cloches à côté des routes pour distraire de notre effort massif. Beaucoup d'hommes en lycra nous ont dépassés. Ils disaient 'Bon courage!'. Nous étions seulement à mi-chemin jusqu'au sommet quand nous avons entendu la course derrière nous. Nous avons regardé les jeunes coureurs en couleurs d'équipes suivi par leurs véhicules de soutien. Il y avait certains qui a trouvé le parcours difficile. Nous les avons applaudis. Un d'eux a levé ses yeux. Ce n'était pas un bon jour pour lui. Mon coeur est allé à lui. Nous avons suivi derrière la course mais même le jeune homme était bientôt très en avant de nous.

Finalement, nous avons atteint la limite des arbres. La route devenait même plus sinueuse. La vue au-dessous était vertigineuse. Il est devenu plus froid, bien que nous ne pouvions pas le sentir vraiment en raison de nos efforts acharnés. Il y avait un restaurant en haut du col. Chaque kilometre qui a passé, nous avons regardé pour ce signe que nous étions sur le point de atteindre le fin. Je me sentais que peut-être je n'allais pas le faire. Mes jambes étaient tellement fatigué. Ensuite, dans le distance, nous avons vu les voitures dans le parking à le point de vue. Un autre kilometre ou deux...Quand nous nous sommes approchées le terrace du restaurant, trois cyclistes anglais qui nous avions rencontré en route au sommet ont poussé des cris d'encouragement et nous ont applaudi. J'ai levé mes bras et ai presque tombé de mon vélo! C'était un moment glorieux pour ma fille et moi. Nous étions si etourdies que nous avons oublié de verrouiller nos vélos pendant que nous mangions un repas à l'interieur. Heureusement, ils étaient encore là quand nous sommes sorties.

Le descent long était egalement mémorable. Au début, je n'avais jamais été si froid. Dans mon maillot mince et humide, mes dents claquaient de maniére incontrôlable. Puis, le pneu avant de Louisa a subi une crévaison. Deux vieux couples montagnards qui avaient choisi des bouquets de fleurs sauvages en faisant une promenade nous ont demandé si nous allions bien. Ils étaient si adorable, mais ils ne pouvaient pas nous aider. Nous avons réussi pour le réparer finalement. C'était le début de beaucoup d'aventures de cyclisme dans les Pyrénées pour nous. Nous venons de rentrer de notre troisième année là, mais je souvenirai toujours notre premiére grand défi dans les montagnes que j'adore.

Désolé que c'est si long!!

Bonne semaine et à bientôt,

Diana
Back to top Go down
View user profile
annick

avatar

Number of posts : 1851
Registration date : 2009-09-12

PostSubject: Re: Jeudi 22 juin - Un beau souvenir   Thu Jun 29, 2017 3:33 am

djones wrote:
Bonjour Annick,

Un de mes souvenirs préférés ont a eu lieu dans les Pyrénées le 24 mai 2015. Plusieurs années plus tôt, je suis devenue inspirée (ou plutôt : j'ai été inspirée) par les événements cyclistes des Jeux Olympiques de Londres et j'ai acheté un vélo. Ce Il n'était pas très racé, lègere léger ou cher, mais j'ai passé de nombreuses heures se à me mettre en forme sur elle lui, tout en regardant le paysage vallonné autour de chez moi changeant avec les saisons. Je regardais aussi les courses cyclistes à la télé et je rêvais qu'un jour je grimperais les montagnes sur mon vélo. Ma fille aînée est devenue inspirée (a été inspirée) par mes exploits. Elle a acheté un vélo. Ensemble, nous avons roulé plus loin et plus vite. Nous devenions ambitieuses. Nous avons prévu un(e) voyage dans les Pyrénées, restant à Foix. Le jour après que nous avons sommes arrivées, notre hôte a dit qu'une étape de 'la Ronde de l'Isard', une course pour coureurs cyclistes moins de 23 ans, remonterait le Col du Port ce jour là. Le Col du Port est l'une des montées classiques du Tour de France. Il est moins grand que les montagnes les plus brutales du Tour, mais il est encore (ou, mieux : quand même) à 1250 metres de hauteur. Grimper celui-là serait peut-être un défi pour le dernier jour de nos vacances, mais pour notre premier?
Quote :

Bien sûr, nous ne pouvions pas le manquer, donc nous sommes parties le du gîte très tôt pour rouler à vers une position privilégiée où nous pouvions regarder la course. Nous avons pris une photo de l'une et l'autre au départ de l'ascent la montée. Nos estomacs avaient des papillons Nous avions l'estomac noué. Nous n'avions pas aucune idée si nous avions la force pour d'atteindre le haut! Nous sommes montées par étapes. Louisa irait un peu plus vite, mais m'attendrait pour moi toujours et nous aurions un peu de repos. Le temps était parfait. Le paysage karstique de l'Ariège, luxuriant et vert, était tellement joli au-dessous lorsque nous sommes montées de plus en plus haut. Je pouvais voir des volutes d'air laiteuses flottant vers le haut pour rejoindre les nuages. Il y avait beaucoup de belles fleurs sauvages, des vaches à la couleur de caramel et le son de leurs cloches à côté des routes pour nous distraire de notre effort massif énorme/immense. Beaucoup d'hommes en lycra nous ont dépassées. Ils disaient 'Bon courage!'. Nous étions seulement à mi-chemin jusqu'au sommet quand nous avons entendu la course derrière nous. Nous avons regardé les jeunes coureurs en aux couleurs des équipes suivis par leurs véhicules de soutien. Il y en avait certains qui a trouvaient le parcours difficile. Nous les avons applaudis. Un d'eux a levé ses yeux. Ce n'était pas un bon jour pour lui. Mon coeur est allé à lui. Nous avons suivi derrière la course mais même le jeune homme était bientôt très en avant de nous.
Quote :

Finalement, nous avons atteint la limite des arbres. La route devenait même plus sinueuse. La vue au-dessous était vertigineuse. Il est devenu faisait plus froid, bien que nous ne pouvions pas le sentir vraiment en raison de nos efforts acharnés. Il y avait un restaurant en haut du col. Chaque kilomètre qui a passé, nous avons regardé pour (cherché) ce signe que nous étions sur le point d'atteindre la fin. Je me sentais que peut-être je n'allais pas le faire. Mes jambes étaient tellement fatiguées. Ensuite, dans la distance, nous avons vu les voitures dans le parking à le au point de vue. Un autre kilomètre ou deux...Quand nous nous sommes approchées de la terrasse du restaurant, trois cyclistes anglais que nous avions rencontrés en route au sommet ont poussé des cris d'encouragement et nous ont applaudies. J'ai levé mes bras et ai suis presque tombé de mon vélo! C'était un moment glorieux pour ma fille et moi. Nous étions si étourdies que nous avons oublié de verrouiller nos vélos pendant que nous mangions un repas à l'intérieur. Heureusement, ils étaient encore là quand nous sommes sorties.

La longue descente long était également mémorable. Au début, je n'avais jamais été eu si froid. Dans mon maillot mince et humide, mes dents claquaient de manière incontrôlable. Puis, le pneu avant de Louisa a subi une crevaison. Deux vieux couples montagnards qui avaient choisi des bouquets de fleurs sauvages en faisant une promenade nous ont demandé si nous allions bien. Ils étaient si adorables, mais ils ne pouvaient pas nous aider. Nous avons réussi pour à le réparer finalement. C'était le début de beaucoup d'aventures de cyclisme dans les Pyrénées pour nous. Nous venons de rentrer de notre troisième année là, mais je souvenirai me souviendrai toujours de notre premier grand défi dans les montagnes que j'adore.

Désolé que c'est si long!!

Bonne semaine et à bientôt,

Diana

Bonjour Diana,

Merci pour ce témoignage, vraiment bien écrit. Non seulement vous avez le don d'observation de ce qui se passe autour de vous mais vous savez très bien le raconter, de manière très poétique aussi ! Et vous avez une bonne mémoire...
Mais surtout, vous m'avez vraiment impressionnée par cet exploit – et aussi par vos autres aventures sportives qui recommencent chaque année ! Shocked Bravo à vous et à votre fille, vous êtes de vraies championnes...  Very Happy
 
Ce que vous avez fait, mon mari le fait tout le temps, je crois qu'il a grimpé tous les cols du Tour de France, plusieurs fois peut-être, et quand il est sur son vélo il semble aussi à l'aise que moi dans un fauteuil... Mais moi je ne suis pas du tout comme lui, et je n'aime vraiment pas les côtes ! Chaque fois que j'ai fait un peu de vélo (ça fait longtemps d'ailleurs que je n'en ai pas fait..), c'était toujours sur le plat, sur des routes de campagne très tranquilles, et j'allais très lentement. Jamais je n'aurais eu le courage d'entreprendre un exploit comme le vôtre ! Je comprends que vous avez eu des admirateurs parmi les vrais cyclistes.
 
Votre anecdote m'en rappelle une autre, qui m'est arrivée il y a plusieurs années. J'étais en vacances chez ma mère en Ardèche, et mon mari m'a convaincue d'aller à vélo jusqu'à l'un des villages pas très loin de chez elle, mais situé en haut d'une côte très raide. Au total, c'était même pas 20-25 km, dont 7-8 km de côte difficile, mais j'ai longtemps hésité.
J'ai finalement décidé d'y aller un matin, avec mon mari, sur mon vélo moderne et très léger, équipé de plusieurs vitesses, adapté à toutes les routes. J'étais épuisée, mais très contente, quand je suis arrivée au village perché sur la colline (où mon mari m'attendait depuis longtemps). Donc, quand je suis rentrée chez ma mère, je lui ai annoncé tout de suite, très fière, que j'étais allée jusqu'à ce village à vélo. Et alors elle m'a répondu sur un ton très calme : "Ah oui, c'est sympa cette petite route. Moi je faisais ce trajet tous les jours pendant la guerre pour aller chercher du pain, avec ta sœur sur le porte-bagages..."
 
Ma sœur avait environ 4 ans au milieu de la guerre, et ma mère m'a confirmé, quand je lui ai posé la question, que son vélo à l'époque était très vieux et lourd, et n'avait qu'une seule vitesse... 
Evidemment, je n'étais plus fière du tout... Rolling Eyes  Mais j'ai été très admirative de ma mère ! 
  
Votre réponse m'a inspiré la question du jour...
 
A bientôt Diana, et encore toutes mes félicitations !
Annick
Back to top Go down
View user profile
ronanthea



Number of posts : 59
Registration date : 2017-02-24

PostSubject: Un beau souvenir   Sun Jul 02, 2017 11:52 pm

Bonjour Annick,

Quand j'étais enfant, mon histoire faourite était "The Lion, the Witch and the Wardrobe" de C.S. Lewis. C'était une histoire avec des éléments mangiques - comment les enfants dans l'histoire ont traversé le dos d'une armoire pleine de vêtements dans un monde enchanté. J'ai toujours souhaité pouvoir marcher dans l'arrière de notre garde-robe et être dans un monde enchanté. D'une manière ou d'une autre, l'histoire m'a fait me demander s'il est possible de trouver de la magie dans mon monde. Je ne l'ai jamais oublié, et oui, ce livre est encore dans ma bibliothèque aujourd'hui.

Bonne semaine

Ronanthea
Back to top Go down
View user profile
annick

avatar

Number of posts : 1851
Registration date : 2009-09-12

PostSubject: Re: Jeudi 22 juin - Un beau souvenir   Thu Jul 06, 2017 1:10 am

ronanthea wrote:
Bonjour Annick,

Quand j'étais enfant, mon histoire favorite était "The Lion, the Witch and the Wardrobe" de C.S. Lewis. C'était une histoire avec des éléments ma(n)giques (magiques) - comment les enfants dans l'histoire ont traversé le dos d'une armoire pleine de vêtements dans un monde enchanté. J'ai toujours souhaité pouvoir marcher dans l'arrière de notre garde-robe et être dans un monde enchanté. D'une manière ou d'une autre, l'histoire m'a fait me demander s'il est possible de trouver de la magie dans mon monde. Je ne l'ai jamais oublié, et oui, ce livre est encore dans ma bibliothèque aujourd'hui.

Bonne semaine

Ronanthea

Merci Ronanthea pour cette autre réponse, et ce souvenir très touchant, très bien écrit en français et exprimé de manière poétique ! C'est formidable de savoir mettre un peu de magie dans sa vie, et bravo d'y parvenir, grâce à C.S. Lewis.  Rolling Eyes

A bientôt,
Annick
Back to top Go down
View user profile
Sponsored content




PostSubject: Re: Jeudi 22 juin - Un beau souvenir   

Back to top Go down
 
Jeudi 22 juin - Un beau souvenir
View previous topic View next topic Back to top 
Page 1 of 1
 Similar topics
-
» Mardi 22 juin: les souvenirs avec les grands-parents...
» Jeudi 3 juin - Votre mot préféré
» Jeudi 17 mars - Le Japon, et le nucléaire...
» jeudi 7 juin: Aimez-vous cuisiner??
» Jeudi 9 juin - Minuit à Paris

Permissions in this forum:You cannot reply to topics in this forum
French Students Forum :: French talk :: La question du jour-
Jump to: